Ca y est, vous êtes prêt à blogger. Vous êtes convaincu que poster régulièrement du contenu sur votre site peut vous rapporter gros.

Vous avez raison. La rédaction web est un excellent moyen pour commencer à créer du trafic, acquérir de nouveaux clients et développer la notoriété de votre marque.

Mais il y a un hic.

À moins que vos articles de blog ne se classent bien tous seul dans la recherche Google, vous ne progresserez pas beaucoup. Comprendre et appliquer les techniques SEO à vos textes web est essentiel pour faire sortir votre site du lot.

Selon une étude de Hubspot, la célèbre plateforme d’Inbound marketing a réussi à doubler le nombre de vue en recherche naturelle sur ces anciens articles de blog, simplement en leur appliquant une optimisation SEO.

En tant que rédactrice web freelance, voici 14 tactiques SEO reconnues que j’utilise dans la rédaction de mes textes et qui augmente systématiquement le classement.

tarifs_optimisation_seo

Optimiser les mots-clés

La première et sans aucun doute la plus importante partie de votre stratégie de SEO consiste à optimiser les bons mots clés.

Les mots clés sont si importants qu’ils sont considérés comme l’une des clés du référencement naturel.

C’est pour ça que vous devez savoir quels sont les meilleurs mots clés pour vos articles et votre business.

N’écrivez pas un article sur la marque de la machine à café que vous vendez si personne ne s’y intéresse.

Mais si les internautes recherchent des recettes de café frappé alors écrivez un article du type : 9 recettes de café frappé à réaliser avec la machine X.

C’est pourquoi vous devez effectuer des recherches avant d’écrire et utiliser les résultats comme base pour votre création de contenu.

Si vous ne savez pas quels mots clés utiliser pour votre création de contenu ou que votre liste de mots clés est trop restreinte, faîtes un tour sur la page stratégie SEO.

Conseils : C’est aussi une bonne idée de suivre le classement des mots clés sur lesquels vous souhaitez être bien positionné.

1) Ecrivez le mot-clé dans votre titre

La première étape pour optimiser une page web est d’inclure le mot clé dans le titre de la page.

Cette étude de SEO Factor montre à quel point il est important d’avoir le mot clé dans la balise titre.

top_5_criteres_referencement

Top 5 des critères les plus importants en SEO

Plus vous placez ce mot clé au début du titre, plus il est probable qu’il apparaisse parmi les meilleurs résultats de Google.

title_google

2) Incluez le mot-clé quelques fois dans chaque article

Vérifiez que votre mot clé principal est présent dans votre texte.

Oubliez les veilles techniques de référencement tel que le bourrage de mot clé (c’est pénalisé par Google).

Ecrivez pour l’internaute, pas pour Google. Par contre, si vous pouvez inclure de façon naturelle votre mot clé dans le texte, faites-le.

Même si il n’y a pas de règle officielle, vous pouvez vérifier si votre mot clé est répété entre 3 et 8% dans votre texte par rapport au nombre de mots total, et qu’il ne dépasse pas les 11%.

Assurez-vous simplement que votre mot clé est présent dans votre texte, qu’il est répété quelques fois de façon naturelle et qu’il est écrit au moins une fois dans le 1er paragraphe.

3) Incluez les mots-clés secondaires et les lexies

Voici une technique plus avancée que j’utilise en rédaction web pour bien positionner les articles de blog et les pages de contenu : les mots clés secondaires et les lexies.

Les mots clés secondaires sont des recherches similaires à la requête principale. Dans l’exemple ci-dessous « Tarte à la châtaigne », les mots clés secondaires sont « tarte à la chataigne recette », « tarte à la chataigne salée », « tarte à la farine de chataigne. ».

Ce type de mots clés indique à Google que votre contenu est bien lié au sujet en question.

Pour améliorer votre classement, vous pouvez les inclure dans votre texte de façon naturelle et si le contexte si prête (écrivez toujours d’abord pour l’internaute).

mot_cle_secondaire_seo

Avec les lexies, nous allons encore plus loin dans l’optimisation SEO. Ce ne sont pas des mots clés mais des termes qui viennent enrichir le contexte sémantique.

En incluant des mots comme «cuisine», «pâte», « crème », « étape », « préparation », « ingrédients », « marron », « farine », « sucre » et « four » dans le texte sur la tarte aux châtaigne,  vous vous assurez que Google comprenne parfaitement de ce dont vous parlez.

Le résultat : il vous perçoit comme un expert, votre positionnement s’améliore encore.

4) Insérez les mots-clés dans les titres H2 ou H3

Les meilleurs articles sont divisés en différents paragraphes avec des titres et sous-titres.

En HTML, on les appelle les balises H2 ou H3 (les balises H1 sont réservées pour le titre de votre article).

Pour montrer à Google que votre article parle bien du sujet que vous avez choisi de traiter, assurez-vous d’inclure votre mot clé une fois dans les sous-titre.

Optimisez votre contenu

Google modifie constamment son algorithme de recherche.

Pour vous assurer de rester sur la 1ère page des résultats de recherche, vous devez vous concentrer sur les stratégies à long terme.

Il y a une règle qui n’a pas changé depuis la création de Google et ces évolutions infernales : produisez du contenu de qualité pour l’internaute.

Google positionnera toujours des articles approfondis et de qualité au-dessus des autres.

Voici comment créer du contenu que Google récompensera aujourd’hui et pendant des années.

5) Augmentez la longueur

Ce n’est pas un secret, Google récompense un contenu approfondi.

Malgré tout ce que vous avez pu lire sur Internet sur le nombre de mots idéal, la vérité n’est autre que plus le contenu est long plus il a de chance d’être bien référencé.

De nombreuses études SEO le montre comme celle d’Hubspot ou encore celle de Ahrefs.

etude_seo_hubsport_nombre_de_mot_par_article

Vous pouvez également le voir sur mon site. Toutes mes pages, y compris celle-ci, sont de plus de 1000 mots.

Ce type de contenu est préférable pour l’utilisateur (je ne vois pas comment je pourrais convaincre un prospect en moins de 250 mots) et sera donc mieux positionné dans Google.

Je recommande à tous mes clients un minimum vital de 300 mots pour une fiche produit et de 500 mots pour un article de blog ou une page de contenu.

6) Améliorez la lisibilité

Google ne mesure pas seulement la longueur d’un texte mais également la lisibilité. Est-ce que votre texte est facile à lire et compréhensible ?

Bien sûr, cela varie selon le secteur pour lequel vous travaillez. Si vous avez un site web de prothèses médicales qui s’adresse aux chirurgiens, vous ne devez pas simplifier votre contenu pour vos lecteurs.

Mais si vous utilisez un jargon compliqué qui n’est pas nécessaire pour le sujet sur lequel vous écrivez, il est temps de simplifier votre texte.

L’un de mes outils préférés pour cela est le PlugIn WordPress de Yoast SEO.

Il vérifie 5 critères de lecture : la longueur de vos phrases et de vos paragraphes, la présence et l’organisation de vos sous-titres, l’utilisation de mot de transition, la répétition des tournures de phrases.

critere_lisibilite_seo

C’est un moyen gratuit de vérifier la lisibilité de votre contenu. À moins que votre texte ne soit technique, essayez d’obtenir le maximum de voyant vert.

Il y a aussi un autre critère important que Yoast SEO ne vérifie pas sur la version française. C’est l’utilisation de la voix passive.

Essayez de vérifier manuellement si vos textes sont rédigés à la voix passive. Si c’est le cas, tournez toutes vos phrases à la voix active.

7) Mettez à jour votre site web et vos articles

Le monde évolue très rapidement et Google veut présenter à ses utilisateurs le contenu le plus récent possible.

La mise à jour est un critère SEO parmi d’autres.

Pour améliorer votre classement, vous devez donc mettre à jour votre site web. C’est-à-dire publier régulièrement du nouveau contenu et mettre à jour vos articles et contenu de page.

Cela consiste à réécrire et optimiser vos anciennes fiches produits par exemple, créer une nouvelle page, publier un nouvel article de blog, etc.

Plus simple, vous pouvez republier vos anciens articles de blog. La mise à jour sera quand même prise en compte par Google.

Attention à ne pas créer de nouvelle page, republier simplement votre article déjà en ligne.

C’est une excellente façon d’apporter du contenu récent à Google sans faire de modifications constantes à vos articles.

8) Faites une mise en page

Rendez votre texte agréable à lire et à parcourir. Pourquoi aurait-on envie de lire un texte illisible ? Il y a des tonnes de pages sur Google et on a très vite fait d’en quitter une pour en ouvrir une autre.

Utilisez un  fond blanc, espacer vos paragraphes courts, mettez de la couleur à vos sous-titres, mettez des images et donnez-leur de l’espace.

Une belle mise en page incite davantage l’internaute à rester sur votre page et à a moins parcourir les titres de vos textes.

Au final, c’est cela que vous recherchez. Et Google s’aperçoit très vite quand une page web plait ou ne plait pas.

Utilisez les balises techniques SEO

Bien qu’il soit facile d’optimiser les éléments visibles d’un texte pour améliorer votre positionnement, il existe aussi des facteurs plus techniques de référencement.

Et si l’internaute y prête plus ou moins d’attention, Google, lui, les adore.

Les voici.

9) Choisissez une URL simple mais pertinente

Une partie oubliée de votre contenu est l’URL.

La plupart des modérateurs de sites ne s’en préoccupe pas, mais vous pouvez profiter de la façon dont Google et ses utilisateurs perçoivent votre URL pour améliorer encore votre classement.

Au lieu d’une URL intitulée « article/2017/08/29/620907958.html », faites apparaître des URL courtes, pertinentes et contenant votre mot clé.

Dans cette recherche « comment bien rédiger pour le web », un article en particulier fait apparaître une URL claire et simple.

optimisation_url_seo

Une URL bien rédigée présente deux avantages pour le SEO.

Tout d’abord Google analyse les mots clés contenu dans cette URL.

Deuxième point, les internautes sont plus susceptibles de cliquer sur les liens pertinents.

Et plus d’utilisateurs cliquent sur vos liens, plus vous améliorez votre positionnement dans les résultats de recherche !

10) Rédiger une méta-description convaincante

Si vous ne fournissez pas de texte dans la balise meta description, Google affiche automatiquement un extrait aléatoire de votre article.

Ce n’est pas le message idéal que l’on veut transmettre aux lecteurs potentiels. A la place de cette phrase aléatoire, il est recommandé de créer une phrase personnalisée qui s’adresse réellement à l’internaute.

Voici un exemple de meta description bien rédigée.

rediger_meta_description_seo

Vous pouvez utiliser ce simulateur de SERP gratuit pour vérifier le nombre de caractère de votre meta description.

seo_simulateur_meta_description

11) Optimisez vos images

Une étape souvent négligée dans le référencement d’un texte web consiste à optimiser les images.

Même si votre texte en ligne n’a qu’une ou deux images, il serait dommage de ne pas les optimiser pour gagner quelques places de plus dans le classement.

Il existe deux façons de travailler l’optimisation d’une image : une en modifiant le nom du fichier et l’autre en incluant le texte alt.

Avant de télécharger une image dans votre backoffice, modifiez le nom de fichier avec un mot-clé pertinent pour votre contenu.

Pour le texte alt, il vous suffit de remplir la balise Alt dans votre back office. Ecrivez simplement une brève description de l’image en rapport avec votre texte.

Ces deux petits réglages vous donneront un avantage par rapport à vos concurrents sur le référencement de votre mot-clé.

seo_optimisation_image

12) Améliorez vos liens

Voici une des étapes les plus importantes dans l’optimisation SEO de votre page après le choix des mots clés.

Appelée maillage interne, cette étape consiste à créer ou améliorer les liens internes de votre site (liens hypertext).

Quand il est bien fait, le maillage interne fait grimper en flèche votre positionnement dans Google. Et en plus, c’est simple à faire.

13) Faites plus de liens internes

Le premier lien est celui qui compte le plus aux yeux de Google donc pas la peine d’en faire des tonnes.

Seulement quelques règles sont à respecter pour obtenir le meilleur de cette tactique.

  • Faîtes un lien le plus tôt possible dans votre texte
  • Faîtes un deuxième lien si besoin
  • Les pages d’atterrissage de ces liens doivent être pertinentes et en rapport avec le texte
  • Pour les pages de contenu faites un lien vers la catégorie supérieure

En faisant cela, Google peut facilement naviguer sur votre site et trouver le meilleur contenu que vous avez à proposer.

Je vous recommande d’en faire le plus possible, soit un lien sur chaque page de votre site web, sur chaque article de blog.

14) Améliorez votre texte d’ancrage

Les liens sont également un excellent moyen d’utiliser vos mots-clés dans le texte d’ancrage et de dire à Google de quoi parlent vos pages.

Chaque lien cliquable dit quelque chose. Il est donc pertinent de choisir un texte d’ancrage riche en mots clés.

Remplacez vos liens avec du texte comme « cliquez ici » par des expressions comme « guide de l’optimisation seo »

Conclusion

Si vous souhaitez que vos pages de contenu soient bien positionnées dans Google, il faudra les optimiser à un moment ou à un autre. Cela demande un peu de temps et de travail mais c’est tellement bénéfique et ce à long terme.

C’est pourquoi je propose pour chaque texte que je rédige une optimisation SEO.

Plus votre texte est bien positionné dans Google, plus il sera cliqué.

Et plus il est cliqué, mieux il sera positionné. C’est le début du cercle vertueux du SEO.

Un  nouveau texte déjà optimisé verra son trafic décoller comparé à un texte non optimisé.

Alors ne ratez pas ça !

Pour résumer :

Votre site web a déjà du contenu mais il a besoin d’un coup de fouet SEO ?

J’effectue une optimisation SEO de vos pages de site et articles en ligne pour faire grimper leur position actuelle dans Google.

Vous souhaitez plus de trafic avec la publication de nouveaux contenus optimisés pour Google ?

Je rédige et j’optimise chacun de vos textes selon les règles SEO décrites ci-dessus.

Concrètement, une optimisation SEO ?

Voici concrètement ce que je fais pour vous quand j’optimise une page web :

  • J’inclue le mot clé principal dans le titre
  • J’inclue le mot clé principal de façon naturelle dans le texte
  • Je recherche les mots clés secondaires et je les inclue dans le texte et les sous-titre
  • Je recherche les lexies et je les inclue dans le texte
  • J’optimise les titres H2, H3
  • Je vérifie les critères de visibilité et j’utilise la voix active
  • J’optimise l’URL
  • Je rédige une meta description convaincante
  • J’optimise les images
  • Je créé des liens internes
  • J’optimise le texte d’ancrage
  • Je fais une mise en page
  • Je republie ou publie votre page
  • J’index ou re-index la page optimisée dans Google Search Console pour que Google puisse prendre en compte immédiatement les changements

Quel est votre travail ?

Et oui, vous allez devoir travailler un peu. La seule chose que vous devez me fournir c’est une liste complète de vos mots clés.

On optimise un mot clé principal par page de site. Pas plus, sinon il y a un risque de cannibalisation de vos mots clés et vous n’aurez aucune chance d’être bien positionné sur ce mot clé en question.

Et on optimise les mots clés les plus importants en haut de l’arborescence du site.

Du plus important au moins important, en descendant dans les catégories et sous-catégories.

C’est pourquoi j’ai besoin d’une vision globale de vos mots clés et de votre stratégie de référencement pour optimiser correctement vos pages.

Il faut impérativement savoir quel mot clé travailler sur quelle page si vous voulez un vrai résultat.

C’est capital pour votre référencement, je ne plaisante pas avec ça.

C’est LE truc que je vous demande, pour le reste je m’occupe de tout.

Et si vous n’avez pas de liste de mots clés, je peux aussi vous aider. Faites un tour sur la page SOS, je n’ai pas de liste de mots clés.

Demande de devis